Les 10 principales menaces de cybersécurité en 2021

La technologie fait aujourd’hui partie intégrante de nos vies, qu’on l’aime ou qu’on la déteste.

Le paysage numérique s’est étendu, car de plus en plus de personnes travaillent à distance et les entreprises ont recours au commerce en ligne.

Bien que cela ait ouvert de nombreuses opportunités et connecté les personnes et les processus à plus grande échelle, on constate une augmentation des menaces de cybersécurité et de la fraude numérique.

Récemment, de grandes entreprises du monde entier ont été la proie de violations de données et de cybercriminalité.

Les cyber-attaques sont devenues plus sophistiquées, notamment dans le cadre de la pandémie. Dès lors, la sécurité informatique est la priorité absolue pour les réparateurs ordinateurs à Toulouse.

Les menaces de cybersécurité qui ont dominé en 2021 :

  • Menaces pour la sécurité du cloud
  • Attaques de phishing
  • Menaces liées à l’Internet des objets (IoT)
  • Deepfakes
  • Menaces liées au travail à distance
  • Menaces liées à la sécurité des initiés
  • Menaces liées aux médias sociaux
  • Menace due aux logiciels malveillants mobiles
  • Piratage de drone
  • Publicité malveillante
  • Examinons ces cybermenaces plus en détail.

1] Menaces liées à la sécurité du cloud

Alors que de plus en plus d’entreprises adoptent la transformation numérique, la migration vers le cloud a pris le pas. Le marché mondial des services cloud devrait atteindre 1 000 milliards de dollars en 2024, avec un TCAC de 15,7 %.

Cependant, cette stratégie rapide de migration vers le cloud a ouvert les entreprises à de nombreuses menaces de sécurité et à des crimes potentiels.

La mauvaise configuration du stockage dans le cloud, la suppression incohérente des données et les faibles mesures de visibilité et de contrôle d’accès ont augmenté les vulnérabilités de la sécurité du cloud.

2] Attaques de phishing

Dans le cadre d’une attaque par hameçonnage, le pirate vous envoie des liens ou des pièces jointes par courrier électronique, en se faisant passer pour quelqu’un de connu, par exemple votre patron ou votre banque, mais avec une adresse électronique modifiée.

Il peut vous demander de donner vos informations personnelles, comme les détails de votre compte, etc. Les attaques de phishing peuvent entraîner la perte d’informations sensibles de l’entreprise, le vol d’identifiants, des attaques par ransomware et des failles de sécurité.

Les cybercriminels parviennent à créer des attaques de phishing via les applications en nuage de l’entreprise.

3] Menaces liées à l’Internet des objets (IoT)

Avec la révolution numérique, on assiste à une augmentation de l’utilisation des appareils IoT, comme les systèmes de sécurité intelligents, les trackers de fitness intelligents, qui sont vulnérables aux menaces de cybersécurité.

L’année 2020 nous a montré le botnet IoT. Ce botnet a été ajouté à des systèmes de contrôle d’accès vulnérables, notamment dans les immeubles de bureaux.

Si un employé entre dans un tel immeuble de bureaux par le biais d’une carte à puce ou de la reconnaissance des empreintes digitales, le système infecté mettrait les données de l’employé en danger.

4] Deepfakes

Une menace de cybersécurité de type Deepfake utilise l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique pour manipuler une image ou une vidéo existante d’une personne afin de montrer quelque chose qui ne s’est pas produit.

Cette activité de deepfake est utilisée pour commettre des fraudes via des identités synthétiques et a conduit à l’existence de sociétés de deepfake-as-a-service.

Les deepfakes ont également contribué à la création d’escroqueries par hameçonnage plus sophistiquées, entraînant des pertes commerciales.

5] Menaces liées au travail à distance

Avec le début de la pandémie, on a assisté à une augmentation sans précédent du nombre de travailleurs à distance.

En 2021, plusieurs organisations ont également opté pour le travail permanent à domicile, ce qui a entraîné une augmentation des menaces de piratage.

6] Menaces de sécurité internes

Les menaces de sécurité initiées impliquent des attaques malveillantes et une utilisation inappropriée des données, des systèmes et des processus par les employés.

Elles peuvent toucher aussi bien les petites que les grandes entreprises, mais les petites entreprises sont plus exposées car les employés peuvent accéder à davantage de données et de systèmes via les réseaux internes que dans les grandes entreprises.

7] Menaces liées aux médias sociaux

Les cybercriminels ciblent également la présence sur les médias sociaux des particuliers et des entreprises.

Ce type d’attaque consiste à annoncer un faux événement ou un faux produit, amenant les visiteurs à cliquer sur une URL d’enregistrement qui mène à un faux site web.

8] Menace due aux logiciels malveillants mobiles

De nombreux travailleurs à distance utilisent désormais des appareils mobiles pour travailler en ligne.

Ce passage des ordinateurs de bureau aux smartphones a augmenté la vulnérabilité des informations sensibles de l’entreprise. Une attaque due à un logiciel malveillant mobile comprend un logiciel malveillant sur un appareil mobile.

9] Dronejacking

Avec le drone jacking, les cybercriminels utilisent différents types de drones pour cibler les informations personnelles des utilisateurs. Les drones sont principalement utilisés par les équipes de tournage, les systèmes de sécurité et les forces de l’ordre.

Avec une sécurité inadéquate, ils peuvent contrôler le matériel des drones et menacer la sécurité d’organisations telles qu’Amazon, qui livrent des produits essentiels aux clients. Avec le drone jacking, les pirates déterminent combien de produits seront livrés à combien de clients.

10] Publicité malveillante

La publicité malveillante, également appelée malvertising, consiste à utiliser des publicités en ligne pour diffuser des logiciels malveillants. Elle consiste à ajouter un code suspect dans les publicités affichées sur des sites Web via des réseaux publicitaires en ligne légitimes.

Elle comprend des attaques de « fausses alertes » où une publicité malveillante peut amener l’utilisateur cible à prendre des mesures nuisibles dans l’intérêt du pirate.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *